Un mot d’Henriette

Cette certification est une bonne chose pour nous. Elle nous est extrêmement bénéfique.

Henriette Ouédraogo, présidente de l’association Ragussi, qui produit du beurre de karité biologique à Tanghin Dassouri.

Que pensez-vous de la certification ESR?
"À mon sens, la certification ESR nous a donné un nouvel élan et comporte de nombreux aspects positifs même si elle impose certaines contraintes. D’un point de vue social, il y a eu une amélioration des conditions de vie des personnes impliquées. D’un point de vue environnemental, il  a fait prendre conscience de l’importance de la protection de l’environnement et, plus particulièrement, de notre écosystème (prévenir la désertification,  enrichir nos sols avec des engrais biologiques, identifier de nouvelles terres où récolter les noix de karité)."

De quelle façon la certification aide-t-elle les femmes? Y a-t-il des inconvénients pour elles?
"Elles sont très heureuses parce leurs maris les respectent davantage. Et leurs conditions de travail se sont améliorées en termes d’hygiène et de sécurité. Elles se sentent aussi plus impliquées dans leur travail, comme elles ont reçu une formation sur les principes des normes ESR, et elles sont plus attentives dans leurs activités quotidiennes. La certification ESR ne présente pas vraiment d’inconvénients, mais il faut un certain temps et des ajustements pour s’adapter à la nouvelle réglementation du travail."