Movember : quand la moustache a tout bon

Subtile contraction de Mo – «moustache» en argot australien – et november, le phénomène Movember sensibilise tout un chacun à la santé masculine en invitant ces messieurs à arborer la moustache. Vous ou votre cher et tendre êtes tenté par l’idée ? À vos marques, prêts, rasez…
Par Mélissa Darré

Un concept international

Apparu en 2003 à Melbourne, le mouvement Movember a fait du chemin depuis ses débuts. Imaginée par une bande d’amis désireux d’attirer l’attention de leurs proches sur la santé masculine, cette initiative insolite s’est muée en une opération de bienfaisance à grande échelle. Une vingtaine de pays, principalement anglo-saxons, y participe désormais, avec en tête de file les États-Unis, le Canada et le Royaume-Uni.

Leur but ? Récolter des fonds pour lutter contre les maladies masculines, telles que les cancers typiquement masculins. Et le succès est au rendez-vous : avec près de 410 millions d’euros collectés depuis 2003, l’investissement dans la recherche médicale est considérable. Un réseau de plus de 250 chercheurs s’est notamment constitué, afin de trouver les traitements les plus adaptés.

Movember : quand la moustache a tout bon
© Fotolia - Thomas Pajot

Une démarche ludique

Et pour cause, «changer le visage de la santé masculine» n’a jamais été aussi simple. Après s’être entièrement rasés le 1er novembre, les «Mo Bros» sont invités à se laisser pousser la moustache tout le mois durant, en signe de soutien. Ni barbe, bouc ou barbiche ne sont conviés, ce changement d’apparence devant s’opérer dans les règles de l’art afin d’être parfaitement reconnaissable et différenciant.

Une action aussi amusante qu’accessible avec la bacchante pour catalyseur, dont la vocation est de susciter des conversations et ainsi de sensibiliser différemment. Entre bouche-à-oreille et réseaux sociaux, la mise en scène de soi est en jeu pour ces militants à moustache. Un procédé largement dans l’air du temps, mais qui s’envisage ici pour la bonne cause.

Une démarche ludique
© iStock - Vgajic

Un pari beauté osé

Prônant donc la légèreté pour parler de sujets graves, le mouvement Movember réunit chaque année davantage d’adeptes. Mais bien entretenir ce nouvel attribut capillaire n’est pas nécessairement chose aisée pour les novices. Car, si la barbe est en vogue chez les hipsters, la moustache, quant à elle, est nettement plus compliquée à styliser.

Pour éviter tout impair, envisagez une taille après deux à trois semaines de pousse environ, à l’aide d’un peigne et de ciseaux fins, pour redéfinir la forme et l’épaisseur. Passé le mois fatidique, il vous appartient alors de prolonger ou non l’expérience. Gel, crème, baume ou huile, tous les soins L’Occitane vous accompagneront à chaque étape de ce défi fun et engagé !

Un pari beauté osé
© iStock - Lorado

fr.movember.com

Articles les plus récents

Retour aux sources : le parfait apéritif provençal

Retour aux sources : le parfait apéritif provençal

Pour prolonger l’été, quoi de mieux que de s’offrir un moment convivial et privilégié autour d’un apéritif aux saveurs provençales ? Pour ravir vos proches, L’Occitane vous dévoile quelques-unes des recettes authentiques typiques de la région, à déguster du bout des doigts.
Les plus beaux rooftops de Provence

Les plus beaux rooftops de Provence

Parfaits pour prolonger l’été, les rooftops offrent de belles terrasses en plein air, où se prélasser à toute heure de la journée. L’Occitane vous dévoile les meilleurs spots de Provence pour prendre de la hauteur à la rentrée.