Marina Kaye, la jeune prodige marseillaise

Originaire d’une commune à deux pas de la cité phocéenne, Marina Dalmas alias Marina Kaye s’impose comme l’une des révélations francophones de l’année 2015. À 17 ans, l’auteur, compositeur et interprète n’en finit plus de conquérir le cœur des fans avec un premier album aux influences pop-rock : Fearless.
Par Mélissa Darré

Quel est votre lien avec la Provence ? Qu’est-ce que cette région a de particulier selon vous ?

Je suis née et ai grandi à Allauch, près de Marseille. Mais je ne pourrais pas aller jusqu’à parler d’ « attachement particulier ». Peut-être par ce que j’y ai été moins soutenue que dans d’autres villes, comme Toulouse, quand j’ai commencé à faire de la musique. Quand je rentre, j’aime beaucoup aller chez ma sœur : c’est vraiment très mignon et bien placé, dans un quartier aux airs de vieux village.

La chaleur qui règne en Provence est particulièrement agréable et certains lieux tout à fait magnifiques. Ma sœur m’en a fait découvrir beaucoup à Marseille, comme le Mucem avec sa jolie structure en bord de mer. Je n’ai pas un très bon sens de l’orientation, mais il y a également un petit restaurant juste à côté qui offre une vue imprenable sur la ville, le musée et la mer.

Comment vos racines vous influencent-elles au quotidien ? 

Ma personnalité bien trempée déjà. Après, il y a ce que l’on entend et la réalité. J’ai grandi au calme et appris à avoir les pieds sur terre. J’aspire vraiment à continuer de faire de la musique. Cependant, j’aimerais rester qui je suis tout en continuant d’évoluer.

C’est pour cette raison que j’ai longtemps attendu pour ce premier album. Je n’ai jamais voulu tout arrêter ou faire une pause, comme cela a pu être dit à plusieurs reprises. J’avais simplement envie de me lancer dans un projet qui me ressemblerait : c’est vraiment le sentiment que j’ai eu avec Fearless.

Que souhaitez-vous exprimer à travers vos chansons ? Quelles sont vos aspirations pour l’avenir ?

J’essaie de retranscrire ce qui m’a touché d’une façon ou d’une autre. À travers cet album, je me suis surtout inspirée des moments compliqués plutôt que des bons souvenirs. J’ai beaucoup appris sur moi-même à travers sa composition. Le fait d’écrire, de composer et de chanter, mais aussi les différentes rencontres que j’ai pu faire m’ont permis de savoir ce j’aimais ou non.

Je ne suis pas tellement rêveuse. Je crois davantage à la force du travail, de l’engagement. Ensuite, les opportunités viennent ou pas, chacun les accepte ou non. Au fond, j’avance au jour le jour avec l’envie de faire et de donner le maximum.

www.marinakaye.com/marina360

Marina Kaye, la jeune prodige marseillaise
Marina Kaye, la jeune prodige marseillaise
À 17 ans, l’auteur, compositeur et interprète n’en finit plus de conquérir le cœur des fans
© Yann Orhan

Articles les plus récents

Retour aux sources : le parfait apéritif provençal

Retour aux sources : le parfait apéritif provençal

Pour prolonger l’été, quoi de mieux que de s’offrir un moment convivial et privilégié autour d’un apéritif aux saveurs provençales ? Pour ravir vos proches, L’Occitane vous dévoile quelques-unes des recettes authentiques typiques de la région, à déguster du bout des doigts.
5 astuces pour prolonger son bronzage

5 astuces pour prolonger son bronzage

Au retour des vacances, vous rêvez de conserver tous les bienfaits de l’été, dont ce magnifique teint doré apparu en lézardant au soleil. L’Occitane vous révèle la bonne routine beauté à adopter pour rayonner à la rentrée.
Les plus beaux rooftops de Provence

Les plus beaux rooftops de Provence

Parfaits pour prolonger l’été, les rooftops offrent de belles terrasses en plein air, où se prélasser à toute heure de la journée. L’Occitane vous dévoile les meilleurs spots de Provence pour prendre de la hauteur à la rentrée.