Lire la peau : les plus belles histoires de L'Occitane !

À l’issue du concours célébrant les 40 ans de L’Occitane en Provence, découvrez la nouvelle sensorielle de Marine Mazel, arrivée en tête de notre classement.
Par L'Occitane en Provence

LIRE LA PEAU

Héloïse dort. Son corps abandonné aux draps froissés et au regard de Gabor qui se laisse bercer par sa respiration, rythme doux et rassurant. Du bout de l'index, il dessine des volutes sur sa peau blanche. Gabor aime la peau d'Héloïse, ne s'en lasse pas, ne s'en lassera probablement jamais. C'est ce qu'il lui répète.

Gabor trouve ça fascinant, la peau. Depuis toujours. Depuis toujours, il lui trouve des pouvoirs presque magiques à cette écorce. Encore plus avec Héloïse.

Son doigt s'enfuit le long de la colonne vertébrale de l'endormie. À son tour, il ferme les yeux, pour mieux en goûter la douceur. Héloïse soupire, Gabor suspend son mouvement et ouvre les yeux. Il sourit au blanc de la peau. Une peau lumineuse. Une peau nue.

Pour Gabor, la peau parle, exprime, raconte. Tôt, il a commencé à raconter, se raconter. L'avant-bras, l'épaule, la cuisse. Tôt, il a découvert le pouvoir de régénérescence. Sa peau est devenue peu à peu un livre dans lequel il consigne les étapes, les jalons, la vie. Gabor a très vite décidé d'écrire pour les autres.

Il est tatoueur.

Héloïse se réveille, étire le bras et cherche la peau de Gabor. Il lui répond en tendant le bras à son tour. Il pose sa main encrée sur celle d'Héloïse et guide son index. Au contact de la pulpe douce des doigts fins, Gabor sent l'encre fourmiller, se réveiller sur son avant-bras.  D'abord la courbe souple de la tige puis les volutes des pétales. Elle réfléchit un instant puis glisse un murmure à l'oreille de Gabor:

- Le coquelicot, la fleur qui endort les chagrins…

Héloïse se rapproche, offre sa poitrine. Gabor ferme les yeux et plonge.

- La douceur de l'amande…

- Décris-la-moi !

- La fleur est blanche, fragile. Un peu téméraire aussi, c'est une des premières à s'ouvrir et le gel la guette. Les pétales sont comme de la soie. Une soie fine, précieuse mais éphémère...

Héloïse sourit, invite Gabor, encore. Il respire son visage.

-  Immortelle !

- Et elle, elle est comment?

- Elle illumine les terres sèches, caillouteuses. Elle s'égare là où d'autres ne survivent pas. Elle est la chaleur, le soleil, la puissance. Elle résiste, s'impose. Elle est belle et si forte…

Gabor rouvre les yeux et s'enivre du spectacle que lui offre la peau d'Héloïse. Il dessine l'immortelle sur l'épaule blanche. Il l'emmêle avec l'amandier. Héloïse n'est pas tatouée et il n'a jamais écrit sur sa peau autrement que du bout du doigt.

- C'est l'immortelle ?

- Oui…

- Tu voudrais bien me la tatouer ?

- Pourquoi ?

- Pourquoi pas ?

- Parce que, parfois, il n'y a pas besoin d'encre…

- Tu te dis pourquoi, bien sûr, tu te dis que je ne saurai pas l'apprécier, que je ne pourrai pas l'apprécier !

- Non. Simplement, avec toi, j'ai découvert …

Héloïse soupire.

- J'ai découvert que la peau peut-être un paysage sans encre. Quand je regarde ta peau, j'y vois la lumière d'un soir d'été, j'y vois l'amandier en fleurs, le blanc pur et fragile sur le tronc noueux; j'y vois le bleu de la lavande, puissante et apaisante; j'y vois des montagnes, calcaires et minérales. C'est ce que tu m'as appris, à voir avec les parfums, à dessiner les contours d'une odeur. L'encre serait de trop, mais si tu y tiens…

Héloïse sourit. Elle sait qu'elle n'y tient pas. Elle le provoque. C'est facile de le provoquer Gabor, il aime tellement la peau et tout ce qu'elle a de beau. Gabor sait sublimer la peau. Quand ses mains se posent sur sa peau, elle la voit presque briller.

- Je vais y réfléchir…

Gabor sait qu'elle n'y réfléchira pas, sait qu'elle n'y tient pas, qu'elle le provoque. C'est facile de le provoquer, il le sait. C'est facile parce que jusqu'à ce qu'il la rencontre, il ne voyait la peau qu'avec les yeux, qu'à travers l'encre.

Héloïse lui a appris à lire la peau autrement, elle qui lit du bout de l'index.

Lire la peau, par Marine Mazel
© L'Occitane en Provence

Pour célébrer par les mots l’anniversaire de la marque aux senteurs provençales, retrouvez également les deux nouvelles imaginées spécialement pour l’occasion par nos auteurs.
Pour lire « Peau Neuve », cliquez ici  !
Pour lire « Introspections », cliquez ici  !

Sans oublier les créations des deux autres lauréats qui ont pris la plume pour nous confier leurs meilleurs souvenirs liés à la peau.
Pour lire « Les grains de beauté », cliquez ici !
Pour lire « Caresses », cliquez ici !

Articles les plus récents

Retour aux sources : le parfait apéritif provençal

Retour aux sources : le parfait apéritif provençal

Pour prolonger l’été, quoi de mieux que de s’offrir un moment convivial et privilégié autour d’un apéritif aux saveurs provençales ? Pour ravir vos proches, L’Occitane vous dévoile quelques-unes des recettes authentiques typiques de la région, à déguster du bout des doigts.
5 astuces pour prolonger son bronzage

5 astuces pour prolonger son bronzage

Au retour des vacances, vous rêvez de conserver tous les bienfaits de l’été, dont ce magnifique teint doré apparu en lézardant au soleil. L’Occitane vous révèle la bonne routine beauté à adopter pour rayonner à la rentrée.
Les plus beaux rooftops de Provence

Les plus beaux rooftops de Provence

Parfaits pour prolonger l’été, les rooftops offrent de belles terrasses en plein air, où se prélasser à toute heure de la journée. L’Occitane vous dévoile les meilleurs spots de Provence pour prendre de la hauteur à la rentrée.