Grasse, capitale du Parfum

Ville "d'art et d'histoire" mais surtout de parfums et de fleurs, Grasse, reçoit dans ses rues, musées et jardins. Visite guidée.
Par Sarah Carrière-Chardon

Faisons un bond dans l'histoire en trois petits sauts...  A la période médiévale, la ville de Grasse se distingue par ses tanneurs qui s'installent autour du petit canal qui la sillonne. L'agneau descendu des alpages fait la réputation du lieu et pare aujourd'hui encore l'emblème de la cité. La finesse de son cuir et l'excellence du savoir-faire de ses artisans n'avaient qu'un défaut, une odeur de cuir qui pouvait indisposer. Aussi à la période de la Renaissance, pour y remédier, le parfumeur Gallimard aurait eu le premier l’idée de créer une paire de gants parfumés qu'il offrit à la reine Catherine de Médicis. La mode est lancée et cette innovation contribuera des années plus tard à la reconnaissance royale de la nouvelle corporation des « gantiers parfumeurs » en 1614.  La Parfumerie n'aura alors de cesse de se développer et c'est à l'époque Moderne qu'elle prend toute son hégémonie.

La production artisanale se transforme autour des trois maisons phares, Gallimard, Fragonard et Molinard. Au milieu du 17ème siècle, apparaît le procédé de l'enfleurage à froid permettant l'extraction des fleurs les plus délicates comme celles des agrumes, le jasmin ou les tubéreuses. Fédérant de la parfumerie toute une activité artisanale de verriers, ferblantiers, bouchonniers, chaudronniers, imprimeurs ou transporteurs, c'est une économie multiple qui fait jour.

Le 19ème et le 20ème siècle marquent l'industrialisation progressive des métiers en particulier pour l'extraction via des solvants volatils brevetés en 1894 par l'industriel Léon Chrisis ou plus tard, la synthèse organique mettant à disposition des produits de synthèses dont le mythique No.5 de Chanel est le plus bel étendard. A cette époque, Grasse est à son pic. Chanel comme Rochas ou Dior y possèdent leurs propres champs de fleurs.

Le Musée International de la Parfumerie outre la visite de ses collections organise des jeudis conférence de Nez et autres spécialistes des senteurs. Les jardins dont ceux de Noailles et de Fort de France, fontaines et champs alentours se marient à la vieille ville provençale qui vit toujours au rythme des récoltes. La rose et le jasmin y sont particulièrement célébrés. La première en mai avec pas moins de 15 jours de festivités autour de l'Exporose et de la fête des mères, la seconde, une semaine début août en autant de corsos fleuris qui embaument toute la ville. La ville devenue très touristique est à privilégier hors saison, surtout si vous marchez dans les pas du "Parfum" de Suskind...

Grasse
Grasse
Capitale du Parfum
Photographie José Nicolas
Grasse
Grasse
Capitale du Parfum
Photographie José Nicolas

Articles les plus récents

Retour aux sources : le parfait apéritif provençal

Retour aux sources : le parfait apéritif provençal

Pour prolonger l’été, quoi de mieux que de s’offrir un moment convivial et privilégié autour d’un apéritif aux saveurs provençales ? Pour ravir vos proches, L’Occitane vous dévoile quelques-unes des recettes authentiques typiques de la région, à déguster du bout des doigts.
5 astuces pour prolonger son bronzage

5 astuces pour prolonger son bronzage

Au retour des vacances, vous rêvez de conserver tous les bienfaits de l’été, dont ce magnifique teint doré apparu en lézardant au soleil. L’Occitane vous révèle la bonne routine beauté à adopter pour rayonner à la rentrée.
5 essentiels beauté pour un premier rendez-vous

5 essentiels beauté pour un premier rendez-vous

Doux mélange d’excitation et de stress, ce premier moment à deux s’appréhende comme l’occasion de faire bonne impression à son nouveau flirt. Pour se faire belle tout en restant naturelle, L’Occitane vous livre les bons soins sur lesquels miser pour que la soirée se déroule en beauté.